Formation Paiement en 2 fois Paiement en 4 fois *
  Acompte à l'inscription Versement au 01/10/2017 Montant total Acompte à l'inscription 1er versement au 01/10/2017 2ème versement au 01/12/2017 3ème versement au 15/02/2017 Montant total
Mastère 1 1 500€ 4 100 € 5 600 € 1 500 € 1 450 € 1 450 € 1 400 € 5 800 €
Mastère 2 1 500€ 4 900 € 6 400 € 1 500 € 1 700 € 1 700 € 1 700 € 6 600 €
MBA 1 500 € 10 000 € 11 500 € 1 500 € 4 500 € 3 100 € 3 100 € 12 200 €
DBA 1 1 500€ 5 300 € 6 800 € 1 500 € 1 870 € 1 870 € 1 870 € 7 110 €
DBA 2 ou 3 1 500€ 2 300 € 3 800 € 1 500 € 850 € 850 € 850 € 4 050 €

Les frais de candidature sont de 60 € et ne sont pas remboursables sous aucune circonstance.

Ces tarifs sont valables pour l’année universitaire 2017-2018 (du 01/10/2017 au 30/09/2018). Le montant des frais de scolarité peut être modifié sans aucun préavis en l’absence d’inscription définitive.

Les frais de scolarité comprennent uniquement les droits d’inscription. Ils n’incluent pas les frais annexes : sécurité sociale, mutuelle, BDE, etc.

Dans le cadre d’un contrat de professionnalisation, les frais de scolarité sont intégralement à la charge de l’entreprise.

Le versement de l’acompte peut se faire par chèque, virement ou espèces. Aucun document de pré-inscription ne sera remis à l’étudiant avant l’encaissement du chèque ou virement. Le délai d’encaissement est estimé entre 2 et 4 jours ouvrés.

En cas de désistement, quel qu’en soit le motif, les droits d’inscription et les frais de scolarité ne sont pas remboursés à l’exception d’un refus de visa confirmé par un document officiel du consulat du pays concerné. Si le désistement est motivé par un refus de visa justifié par le consulat, 1 000 € restent acquis à l’IEA et 500€ remboursés à l’étudiant à la condition que la demande de remboursement intervienne au plus tard le 30 novembre de l’année académique concernée.

*  Paiement en 4 fois :
Cette modalité concerne les étudiants inscrits au plus tard le 30 septembre 2017 justifiant d’une personne se portant caution solidaire ayant un revenu fiscal français d’au moins 40 000 € par an. Le règlement des frais de scolarité se fait uniquement par prélèvement.